Amedyaz_amazigh

Destin de mouche ( dédié à mon fils Yuba )

02:02, 24/09/2011 .. Posté dans Mes poèmes .. 0 commentaire(s) .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Destin d'une mouche




Dédié à mon fils Yuba qui saura





Dans l'immensité vertigineuse de l'Univers
Dans l'infinité des secrets et des mystères
Dur dur de dire de médire ou de maudire
Daredare la langue est avalée ne peut prédire

D'un bond imprévu hors de mon piteux destin
Je crie à perdre la tête mais je crie en vain vu
Qu'aucune âme ne vit ici où je suis un intrus
Moi qui louais l'audace la révolte et l'instinct

Au pétrin absurbe voué et me sachant vulnérable
Vaincu je laisse au temps le temps sans me plaindre
D'en finir avec mes joies et mes peines où geindre
Où rire alternance monotone ô ma foi exécrable

D'amère en amère pensée j'erre perdu battu hélas
Las d'être là mon coeur épuisé et mon âme lasse
Dilemme ô délire d'un lieu où plus rien ne se passe
Destin d'une mouche j'aurais aimé que je trépasse


Farid


----------------
"Je n'existe que dans la mesure où j'existe pour autrui"
Manet




Mon blog : http://amedyazamazigh.blog2b.net

Destin d'une mouche




Dédié à mon fils Yuba qui saura





Dans l'immensité vertigineuse de l'Univers
Dans l'infinité des secrets et des mystères
Dur dur de dire de médire ou de maudire
Daredare la langue est avalée ne peut prédire

D'un bond imprévu hors de mon piteux destin
Je crie à perdre la tête mais je crie en vain vu
Qu'aucune âme ne vit ici où je suis un intrus
Moi qui louais l'audace la révolte et l'instinct

Au pétrin absurbe voué et me sachant vulnérable
Vaincu je laisse au temps le temps sans me plaindre
D'en finir avec mes joies et mes peines où geindre
Où rire alternance monotone ô ma foi exécrable

D'amère en amère pensée j'erre perdu battu hélas
Las d'être là mon coeur épuisé et mon âme lasse
Dilemme ô délire d'un lieu où plus rien ne se passe
Destin d'une mouche j'aurais aimé que je trépasse


Farid


----------------
"Je n'existe que dans la mesure où j'existe pour autrui"
Manet




Mon blog : http://amedyazamazigh.blog2b.net

Destin d'une mouche




Dédié à mon fils Yuba qui saura





Dans l'immensité vertigineuse de l'Univers
Dans l'infinité des secrets et des mystères
Dur dur de dire de médire ou de maudire
Daredare la langue est avalée ne peut prédire

D'un bond imprévu hors de mon piteux destin
Je crie à perdre la tête mais je crie en vain vu
Qu'aucune âme ne vit ici où je suis un intrus
Moi qui louais l'audace la révolte et l'instinct

Au pétrin absurbe voué et me sachant vulnérable
Vaincu je laisse au temps le temps sans me plaindre
D'en finir avec mes joies et mes peines où geindre
Où rire alternance monotone ô ma foi exécrable

D'amère en amère pensée j'erre perdu battu hélas
Las d'être là mon coeur épuisé et mon âme lasse
Dilemme ô délire d'un lieu où plus rien ne se passe
Destin d'une mouche j'aurais aimé que je trépasse


Farid


----------------
"Je n'existe que dans la mesure où j'existe pour autrui"
Manet




Mon blog : http://amedyazamazigh.blog2b.net


commenter ce billet

{ Page Précédente } { Page 34 à 406 } { Page Suivante }

Qui suis-je?

Accueil
Mon Profil
Archives
Amis
Mon Album Photo

Liens


Catégories

Mes peintures
Mon album
Mes sculptures
Ma galerie
Mes poèmes
Nouvelles
Poème de Renée Douceur

Articles Récents

Ma mère la montagnarde ( Dédié à Adaoui Hanafi )
La barque du soleil ( Dédié à Mohamed Oussous )
Parole castrée ( dédié à Mohamed Oussous )
Destin d'une mouche ( Dédié à mon fils Yuba )
Debout,je me tiens ( Dédié à Hassan Laâguir )

Amis

midofa
douceur